L’Ayurveda

Le mot Ayurveda vient du sanskrit ayur (vie/longévité) et veda (connaissance/sagesse spirituelle). L’Ayurveda est la connaissance de la vie.

Médecine traditionnelle indienne, l'Ayurveda est pratiquée depuis 5000 ans et est reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Son origine se trouve dans les vedas, textes sacrés de l’Inde.

Ce système de santé enseigne comment restaurer et maintenir l'équilibre entre le corps et l'esprit. L'Ayurveda cherche à soulager les symptômes, en se préoccupant des causes de la maladie et s'appuie sur les bienfaits de la nature pour obtenir ce résultat (« Les maux du corps sont les mots de l'âme. Ainsi on ne doit pas guérir le corps sans chercher à guérir l'âme. » Platon.) L'objectif est de redonner au corps son intelligence de guérison par :

  • l'hygiène de vie (rythmes, horaires, activités) ;
  • l’alimentation ;
  • les soins corporels et massages ayurvédiques ;
  • la marmathérapie (digipression des points énergétiques) ;
  • la phytothérapie (compléments alimentaires, épices, tisanes) ;
  • le yoga (respiration, relaxation, méditation, postures...) ;
  • et d'autres méthodes de guérison holistiques.

L’hygiène de vie, de penser est au cœur de l'Ayurveda. Notre guérison dépend de nous, « nous sommes faits de ce que nous faisons chaque jour, car nos actions déterminent le contenu de notre conscience, ainsi que le niveau de notre énergie physique. » L'Ayurveda nous offre des moyens théoriques, pratiques et spirituels pour atteindre l'équilibre et le bien-être. Il nous faut développer une véritable responsabilité vis à vis de notre santé, pour obtenir les meilleurs résultats. L'état de santé et l'équilibre émotionnel ne peuvent être atteints sans une routine permettant une meilleure synchronisation avec le rythme cosmique. La régularité des repas, des horaires, des activités physiques et une discipline favorisent l'équilibre des doshas.

L’alimentation joue un rôle important. « Que ton aliment soit ta seule médecine » Hippocrate.
Suivant sa constitution doshique, chacun doit adapté les combinaisons alimentaires suivant les saveurs (piquant, sucré, salé, acide, astringent, amer) qui lui conviennent. Chaque épice, chaque aliment est utilisé pour sa vertu thérapeutique et purificatrice de l'esprit (sattvique). Les aliments sélectionnés, le mode de cuisson et leurs préparations sont fondamentaux en Ayurveda : ne rien conserver, accumuler, être dans l'ici et maintenant. Il est tout aussi capital de modifier son comportement alimentaire que le contenu des repas.

Les massages et soins ayurvédiques tiennent compte de la constitution doshique de la personne. La technique et les huiles ayurvédiques spécifiques sont choisies suivant l’individu. Le massage selon l’Ayurveda est un soin complet dont la pratique régulière permet de maintenir ou de rétablir l’équilibre de l’individu et l’aide à acquérir un bien-être physique, mental et émotionnel. Les soins permettent d’améliorer la circulation de l’énergie vitale, appelée prana, dans tous les aspects de notre être (du plus subtil au plus grossier). En rééquilibrant ses fonctions vitales, le calme revient, le sommeil s’améliore, la fatigue s’estompe, la paix intérieure s’installe durablement et la santé revient sous tous ses aspects.

Véritable remède naturel contre les maux au quotidien, le massage thérapeutique est préconisé pour le traitement des :

  • problèmes rénaux, digestifs, respiratoires ;
  • pertes de mobilité ;
  • excès de graisses, comme la cellulite ;
  • maladies musculaires, articulaires, cardio-vasculaires ;
  • troubles du sommeil, psychologiques ;
  • phénomènes de nervosité, de crispation, de stress ;
  • maux de dos, migraines chroniques, règles douloureuses...
Bienfaits physiques Bienfaits émotionnels
  • favorise l’élimination des toxines présentes dans le corps ;
  • rééquilibre les centres énergétiques ;
  • stimule le système immunitaire et lymphatique ;
  • active la circulation sanguine ;
  • tonifie et assouplit le corps ;
  • nourrit la peau.
  • apaise l’esprit ;
  • diminue le stress et l’angoisse ;
  • améliore le sommeil ;
  • favorise la concentration ;
  • augmente la conscience de soi, de son corps et la confiance en soi.

La marmathérapie Il existe trois niveaux d'énergie qui relient le corps mental et la conscience spirituelle :

  • les chakras, centres d'énergie subtile, situés sur le corps éthérique pranique ;
  • les nadis, canaux subtils véhiculant le prana (énergie vitale) des chakras vers différents points du corps éthérique et physique ;
  • les marmas, intersections subtiles de nadis placés sur le corps physique.
Les 108marmas harmonisent la matière, avec notre quête de réalisation.

La phytothérapie, prise de plantes ayurvédiques ou locales, est recommandée en complément de l’hygiène de vie. Cette méthode permet de traiter les tissus particulièrement atteints ou affaiblis par les déséquilibres. L'Ayurveda ajuste l'utilisation des plantes à chaque individu en faisant une distinction entre la personne et la maladie.

Le yoga est une école de philosophie indienne astika, avec cinq autres écoles orthodoxes et se fonde sur le texte de Patanjali, que l'on connaît sous le nom de yoga sutra. Le but est la libération du cycle des renaissances engendré par le karma individuel. Les techniques employées sont la respiration (pranayama), la relaxation profonde (yoga nidra), la méditation (dhyana), les postures (asanas)... L’association du yoga et de l’Ayurveda permet à l’individu de retrouver naturellement un état de paix et d’harmonie.

Ces procédés participent au nettoyage de l’organisme, détoxifiant ainsi le corps et l’esprit.



Comprendre les principes de l’Ayurveda

A l'heure où le monde médical se penche vers ces médecines traditionnelles où l'être humain des pays développés cherche, au-delà du confort matériel, des sources de bien-être, l'Ayurveda connaît un vif intérêt à travers le monde.

Ce système de santé, holistique, se base sur l’idée que nous sommes un microcosme de l’univers. L'Ayurveda considère que l'infiniment petit est régi selon les mêmes principes que l'infiniment grand. Tout est un et nous sommes tout.
Notre corps se compose de milliards de cellules interdépendantes, à l’image de l’univers, constitué (de manière subtile) de 5 éléments : l’Éther, l’Air, le Feu, l’Eau et la Terre.

Trois doshas (constitutions), composées de ces cinq éléments, sont identifiées en Ayurveda :

  • Vata (Éther + Air) ;
  • Pitta (Feu + Eau) ;
  • Kapha (Eau + Terre).

Nous sommes tous constitués de ces trois doshas en proportion variable ce qui explique la diversité que prennent les formes de la nature. La prédominance d’un dosha détermine le tempérament physique, physiologique et psychologique de la personne.
En fonction de notre constitution de naissance (prakriti), certains facteurs nous permettent de nous maintenir en bonne santé et heureux, d’autres tendent à nous déséquilibrer (vikriti).

Les doshas sont des constitutions biologiques qui ne donnent pas d'indication spirituelle. Les gunas sont des qualités spirituelles qui n'ont rien à voir avec la physiologie.

Les gunas nous aident à évaluer où nous en sommes. Ce sont des qualités qui nous attachent au monde matériel comme les ficelles des marionnettes. Nos actions, pensées et mode de vie déterminent l'influence de telle ou telle corde.

  • Sattva (amour - équilibre - pureté) ;
  • Rajas (énergie - passion - force - désir) ;
  • Tamas (inertie - lourdeur - ignorance).

L'intelligence yogique est d'organiser les gunas dans notre vie afin d'inscrire notre parcours dans le courant naturel des lois de l'univers. Bien que les trois gunas soient indispensables pour le maintien de la vie, la prédestination humaine est de se diriger vers la pureté et d'élever la conscience. Nous construisons une routine de manière à être en harmonie avec le cycle de la nature. Nous attacherons de l'importance à nos choix : nourriture, soins, entourage, musique... Et veillerons à nos peurs, nos attachements... Si nous restons dans la catégorie tamasique (consommation d'alcool, de viande, paresse, ignorance...) aucune pratique spirituelle ne sera efficace. En revanche, si nous tendons vers la lumière, nous nous attirons les mêmes valeurs. L'Ayurveda est un véritable tuteur qui nous permet de développer un esprit sattvique.

L'Ayurveda reconnaît que la plupart des aspects de la vie ne sont pas physiques et ne peuvent donc pas s'étudier objectivement. Nous sommes donc contraints d'aborder cette science avec une approche parfois plus subjective ou intuitive.

Cette voie exige discipline et détermination, il n'est cependant jamais souhaitable de vouloir tout changer en même temps ! Notre corps et notre esprit ont besoin de temps pour se reprogrammer, et il est important d'opérer ces changements en douceur.

En Inde, toutes ces techniques sont enseignées à l'université ; il existe des pharmacies, des cliniques, des centres ayurvédiques. Néanmoins la pratique de l'Ayurveda en France se concentre sur l'aspect bien-être. Ainsi l'Ayurveda ne remplace aucunement une consultation chez un médecin, un kinésithérapeute ou un spécialiste de la santé.